Rwanda:Décès de Monseigneur Misago.

Posté par Adolphe Habimana le 14 mars 2012

 

 

Rwanda:Décès de Monseigneur  Misago. dans ACTUALITE Musenyeri_Augustin_Misago_wa_Diyosezi_ya_Gikongoro-300x200Monseigneur Augustin Misago était devenu orphelin très jeune.

Le petit Augustin Misagoa été recueuilli par une famille tutsie.

Brillant il  a été ordonné prêtre  et est devenu Evêque de Gikongoro en juin 1992.

L’Evêque était asthmatique, mais robuste physiquement et intellectuellement.

La détention préventive de 14 mois, pour des accusations mensongères de génocide, dans la sinistre prison de Kigali surnommé é 1930, a provoqué des problèmes cardiaques.

L’Evêque enfin libre s’est rendu en Europe pour les soins. Une crise cardiaque serait peut-être la cause de son décès.

Requiscat in Pace.

communique de la Conférence des Evêques du Rwanda.

 

DECES INOPINE DE MGR AUGUSTIN MISAGO, EVEQUE DE GIKONGORO

misago-300x200 Mgr Misago Augustin dans actualité africaineCe lundi soir 12 mars 2012, Mgr Smaragde Mbonyintege, Président de la Conférence Episcopale du Rwanda et Evêque de Kabgayi, a publié un communiqué en langue rwandaise faisant part de la profonde tristesse des Evêques catholiques du Rwanda suite au décès inopiné de Mgr Augustin Misago, Evêque de Gikongoro intervenu aujourd’hui à la mi-journée.

Les Evêques Catholiques du Rwanda expriment par ailleurs leurs profondes condoléances aux fidèles du diocèse de Gikongoro et à la famille du regretté.

Les cérémonies d’inhumation auront lieu jeudi 15 mars 2012 après une messe qui sera célébrée à la cathédrale de Gikongoro à partir de 11h00 tandis que la cérémonie de présentation du dernier hommage au défunt débutera à 10h00.

Né à Ruvune dans la paroisse de Nyagahanga du diocèse de Byumba en 1943, Mgr Misago, premier évêque de Gikongoro, a été ordonné prêtre en 1971 et sacré évêque le 28 juin 1992. Il était dans la 20ème année de son épiscopat.

Aloys MUNDERE

DOCICO/ CEPR

http://www.eglisecatholiquerwanda.org/

Publié dans ACTUALITE, actualité africaine, ACTUALITE MONDIALE, homage | Pas de Commentaire »

Cesaria Evora : décédée à l’âge de 70 ans

Posté par Adolphe Habimana le 21 décembre 2011

Cesária Évora, née le 27 août 1941 à
Mindelo sur l’île de São
Vicente
au Cap-Vert et morte
dans cette même ville le 17 décembre 2011[1], est une chanteuse capverdienne. Elle est surnommée La Diva aux pieds nus, surnom dû à son habitude de se
produire pieds nus, en soutien aux sans-abri, femmes et enfants pauvres de son
pays.

De sa voix rauque, elle a popularisé la morna, musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial.

Cesaria Evora : décédée à l’âge de 70 ans

La diva aux pieds nus n’est plus

Cesaria Evora : décédée à l'âge de 70 ans

Cesaria Evora, la « diva aux pieds nus », est décédée à l’âge de 70 ans. Le label de Cesaria Evora, Lusafrica, vient d’annoncer que la chanteuse a rendu l’âme samedi dernier.

Cesaria Evora est morte ce samedi 17 décembre alors qu’elle était hospitalisée pour insuffisance respiratoire et œdème pulmonaire. L’année dernière, la chanteuse a déjà subi une opération à cœur ouvert. Affaiblie, celle que l’on surnomme la « diva aux pieds nus », du fait qu’elle chante pieds nus lors de ses spectacles, a annoncé en septembre qu’elle se retirait de la scène musicale pour des raisons de santé.

Cesaria Evora est morte à l’hôpital Baptista de Soussa à Mindelo, le même où elle a vu le jour en 1941. A titre de rappel, la chanteuse s’est faite un nom dans le paysage musical en 1988, quand elle avait 47 ans, alors qu’elle a commencé à chanter bien des années auparavant (à l’âge de 16 ans). En 1995, son succès s’étend dans le monde grâce à un album qui lui valu un Grammy Awards. En 2003, elle est nominée pour la seconde fois, dans la catégorie « Musique du monde ».

La « diva aux pieds nus » a laissé deux orphelins : une fille et un fils.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans ACTUALITE, homage, Musique | Pas de Commentaire »

Joe Frazier, le vainqueur de Mohammed Ali, est mort

Posté par Adolphe Habimana le 14 novembre 2011

L’ancien champion du monde de boxe des lourds, l’Américain Joe Frazier, 67 ans, est décédé, lundi 7 novembre. Samedi, le New York Post avait affirmé que l’ancien boxeur souffrait d’un cancer du foie à un stade avancé. Il était hospitalisé à Philadelphie.

L’inépuisable puncheur avait été le premier homme à vaincre le légendaire Mohammed Ali, s’emparant du titre des poids lourds sur décision à l’unanimité des juges après quinze rounds, en 1971 au Madison Square Garden de New York, dans ce qui fut surnommé « le combat du siècle ». Sur le ring, il y avait alors Ali, boxeur charismatique et provocateur tandis que Frazier était fier et parlait pendant le combat. Ce match, d’une grande violence, envoie les deux hommes à l’hôpital. Par la suite, Frazier a perdu deux fois consécutives contre Mohammed Ali, en 1974 et 1975.

Le deuxième combat Ali-Frazier a lieu en 1974, toujours au Madison Square Garden, et le premier l’emporte sur décision des juges. Ali reconquiert le titre face à Foreman et le défend dans un troisième combat face à Joe Frazier. Ce dernier ne pardonnera pas les provcations d’Ali, qui qualifiait son adversaire de « gorille » ou d’« Oncle Tom », un terme insultant pour désigner les Noirs obséquieux envers les Blancs. Joe Frazier insistait, lui, pour appeler son rival Cassius Clay, l’identité de naissance de Mohammed Ali, changée en 1964 après sa conversion à l’islam

Récemment l’ancien champion du monde avait durement critiqué le monde de la boxe et la multiplication des titres : « Avec toutes ces ceintures (WBA, IBF et WBO), savez-vous seulement qui est champion de quoi ? » s’était-il interrogé.

Dimanche, Mohammed Ali avait fait savoir qu’il « priait » pour son ancien adversaire. « Les nouvelles concernant Joe sont difficiles à croire et encore plus difficiles à accepter, avait déclaré Ali dans un communiqué. Joe est un combattant et un champion, et je prie pour qu’il se batte, maintenant. » Le Philippin Manny Pacquiao, 32 ans, invaincu depuis six ans, a estimé lundi à son arrivée à Las Vegas pour son combat contre le Mexicain Juan Manuel Marquez samedi que « la boxe avait perdu un grand champion et le sport un grand ambassadeur ».

Avant son hospitalisation, le boxeur vivait seul dans un appartement situé au-dessus du gymnase d’un quartier déshérité de Philadelphie, où il entraînait de jeunes boxeurs.[gv data= »http://www.youtube.com/?v=
BOXE – Muhammad Ali vs Joe Frazier par CuteSyd« ][/gv]

Publié dans homage | Pas de Commentaire »

HOMAGE:Steve Jobs, légendaire patron d’Apple, est décédé à 56 ans

Posté par Adolphe Habimana le 6 octobre 2011

stevejobsiphone.png

SAN FRANCISCO (Reuters) – Steve Jobs, cofondateur et patron emblématique d’Apple, est décédé mercredi à l’âge de 56 ans au terme d’une longue bataille contre le cancer.

Son immense apport à l’informatique et sa créativité, qui ont révolutionné les pratiques quotidiennes de millions de personnes dans le monde, ont été immédiatement salués dans la classe politique et le monde des nouvelles technologies mais aussi parmi les clients d’Apple, souvent devenus des adeptes inconditionnels des produits nés de son imagination.

« Steve Jobs faisait partie des plus grands innovateurs américains, suffisamment courageux pour penser différemment, suffisamment hardi pour se croire capable de changer le monde et suffisamment talentueux pour y parvenir », a déclaré le président des Etats-Unis Barack Obama, jugeant que le monde avait « perdu un visionnaire ».

De Los Angeles à Sydney, des admirateurs ont commencé à rendre hommage à Steve Jobs devant les ‘Apple Stores’. Devant l’un de ces magasins à New York, des bougies, des fleurs, une pomme ou encore un iPod ont été déposés en un mémorial improvisé. A San Francisco, certains ont brandi leurs iPads en faisant figurer sur l’écran un portrait en noir et blanc de Steve Jobs.

Le phénomène touche aussi de nombreux sites internet, dont celui d’Apple qui a modifié sa page d’accueil pour afficher une photo de son cofondateur, sobrement titrée : « Steve Jobs: 1955-2011. »

Au siège de la société, les drapeaux ont été amenés à mi-mât. Des employés ont laissé des fleurs sur un banc.

« Pour ceux d’entre nous qui ont été suffisamment chanceux pour travailler avec lui, ça a été un honneur follement grand », a déclaré l’ex-rival Bill Gates, ancien patron de Microsoft et autre icône de l’informatique, en employant l’expression « insanely great » que se plaisait à utiliser Steve Jobs lui-même.

Devant la résidence de Steve Jobs à Palo Alto, voisins et amis ont déposé des fleurs et laissé des messages sur le trottoir. « Merci d’avoir changé le monde », peut-on lire notamment.

UNE ENTREPRISE SOLIDE

Steve Jobs est décédé à Palo Alto, en Californie, entouré de sa femme et de ses plus proches parents, a annoncé Apple, sans autres détails.

Il avait démissionné fin août de son poste de directeur général d’Apple, expliquant que sa santé ne lui permettait plus d’en assumer la charge. Il avait alors transmis à son bras droit Tim Cooks les rênes de l’entreprise, née, selon la légende, dans un garage.

Pour la plupart des analystes et des investisseurs, Steve Jobs laisse une société suffisamment solide pour poursuivre son développement malgré la disparition de celui qui était aussi sa principale source d’innovation et son charismatique promoteur.

Apple, deuxième capitalisation boursière à Wall Street derrière la major pétrolière Exxon Mobil, est toutefois confronté à de nombreux défis, notamment face à la concurrence de Google, dont le système d’exploitation Android équipe de plus en plus de ‘smartphones’.

La firme de Cupertino est aussi engagée dans un bras de fer juridique avec le groupe sud-coréen Samsung Electronics en matière de propriété intellectuelle.

« Steve Jobs a introduit de nombreux changements révolutionnaires dans le secteur des technologies de l’information et il était un grand entrepreneur. Son esprit innovant et ses réussites remarquables resteront gravés à jamais dans l’esprit des gens à travers le monde », a déclaré le patron de Samsung, G. S. Choi.

LES FAMEUSES « KEYNOTES »

La mort de Steve Jobs survient au lendemain de la présentation par Tim Cooks du nouvel iPhone 4S au cours d’une « keynote » comme les mettait en scène Steve Jobs à chaque sortie d’un nouveau produit Apple. Le nouvel appareil n’a guère suscité d’enthousiasme, beaucoup regrettant l’absence d’innovation majeure pour ce produit parmi les plus vendus dans le monde.

Le décès de Steve Jobs a été annoncé après la fin de quasiment tous les échanges à la Bourse de New York. L’action Apple a terminé la séance à 378,25 dollars mais le titre coté à Francfort cédait 3,7% jeudi matin.

Tim Cooks a déclaré qu’Apple organiserait « bientôt » en interne une cérémonie en hommage à Steve Jobs.

« L’intelligence, la passion et l’énergie de Steve ont été la source d’innovations innombrables qui ont enrichi et amélioré la vie de chacun d’entre nous. Le monde est infiniment meilleur grâce à Steve », a écrit Apple dans un communiqué.

La fortune de Steve Jobs est estimée par le magazine Forbes à sept milliards de dollars et on ignore comment elle sera répartie.

Benjamin Massot et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Publié dans ACTUALITE, homage | Pas de Commentaire »

Kenya: décès de Wangari Maathai, prix Nobel de la paix en 2004

Posté par Adolphe Habimana le 27 septembre 2011

wangarimaathaien2010.jpg

Wangari Maathai en 2010

REUTERS/Noor Khamis

Par RFI

La Kényane Wangari Maathai, prix Nobel de la paix en 2004 pour son engagement en faveur de l’environnement, est décédée hier dimanche à l’âge de 71 ans des suites d’un cancer, a annoncé ce lundi 26 septembre le Green Belt Movement, le mouvement qu’elle avait fondé.

Wangari Maathai

En 2006, Wangari Maathai évoquait la déforestation comme facteur de sécheresse et de famine.

 

 

 

Un communiqué sur le site de son organisation le Green Belt Movement, le Mouvement de la ceinture verte, déclare : « C’est avec une grande tristesse que la famille de Wangari Maathai annonce sa mort après une longue lutte courageuse contre le cancer. » Cette mort fait la Une des journaux ce lundi matin au Kenya.

En juillet de l’année dernière, les médecins avaient diagnostiqué la maladie, et Wangari Maathai a depuis fait des séjours très fréquents à l’hôpital. Elle avait réduit ses déplacements à l’étranger, mais son état de santé fragile a très peu filtré dans les médias.

Née dans un village des environs de Nyéri, elle est fille de modestes fermiers mais, fait rare à l’époque pour une fille, elle étudie dans des écoles catholiques au Kenya avant d’être envoyée aux Etats-Unis faire des études supérieures. Elle revient enseigner à l’université de Nairobi la médecine vétérinaire pour une courte période.

En 1977, elle créé le Mouvement de la ceinture verte qui défend les forêts, la conservation, mais aussi le droit des femmes. La déforestation est un sujet délicat au Kenya qui touche l’accès à la terre et la spéculation immmobilière.

Sous le règne de Moi, elle mène des actions non violentes, et se retrouve à plusieurs reprises emprisonnée, battue par la police avec les militants de son mouvement. Elle est qualifiée d’hystérique par ses détracteurs au sein du régime. Et par ses supporters elle est surnommée affectueusement « mama miti », la maman des arbres en swahili.

En 2002, elle décide de tenter sa chance comme députée. Elle devient vice-ministre de l’Environnement. En 2004, elle décroche le prix Nobel de la paix, c’est la première fois que le prix distingue une militante pour l’environnement. Elle devient de plus en plus critique envers le gouvernement de Mwai Kibaki, notamment après les violences post électorales.

Elle était impliquée dans les négociations sur le changement climatique et faisait partie de nombreuses fondations sur l’environnement à travers le monde et est l’auteur de quatre ouvrages sur l’environnement. Le Green Belt Movement a planté depuis 1977 près de 40 millions d’arbres sur le continent africain.

Publié dans actualité africaine, homage | Pas de Commentaire »

AMY WINEHOUSE DEAD_Amy Winehouse est morte.

Posté par Adolphe Habimana le 30 juillet 2011

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans homage, Musique | Pas de Commentaire »

Cameroun/Musique:La diva camerounaise Bébé Manga est décédée

Posté par Adolphe Habimana le 10 juillet 2011

Image de prévisualisation YouTube

La chanteuse a succombé à un arrêt cardiaque

lundi 4 juillet 2011 / par Michelle Nougoum

Une référence de la scène musicale féminine camerounaise. Elisabeth Bessem Manga, alias Bébé Manga est décédée vendredi des suites d’un arrêt cardiaque à 63 ans alors qu’elle se dirigeait vers un hôpital de Douala, capitale économique du Cameroun. La chanteuse est devenue célèbre pour son interprétation de Ami oh, une chanson originale d’Ebanda Manfred.

Une génération en deuil. Elisabeth Bessem Manga plus connue sous le pseudonyme de Bébé Manda est décédée vendredi alors qu’on la conduisait vers l’hôpital Laquintinie de Douala, ville située à l’ouest du Cameroun. Âgée de 63 ans, la célèbre chanteuse camerounaise est morte suite à un malaise cardiaque à son domicile d’Akwa-Nord. Elle avait des problèmes de santé dues à son surpoids. Cette anglophone du Sud-ouest du Cameroun, née d’un père musicien et d’une mère choriste, a débuté en tant que chanteuse dans un cabaret d’Abidjan, en Côte d’Ivoire dans les années 1970. Elle y a été surnommée Bébé Manga en raison de la qualité de sa voix, claire et fluette. La vedette du Makossa s’est faite connaître du public suite à son interprétation d’ « Ami oh » en 1980, une chanson originale d’Ebanda Manfred. Le titre a été un énorme succès sur le continent. Il a été réinterprété de nombreuses fois avant d’être révélé sur le plan international en 2004 par African connection.

Une chanteuse à tubes

La chanteuse a également sorti plusieurs tubes à succès tels que « Mota benama », « Diakamba », ou encore « Na Méa ». La musique de la diva du Makossa était aussi bien appréciée dans son pays natal qu’ailleurs. La dernière apparition en public de Bébé Manga date du 24 juin, lors de sa prestation durant la « soirée Républicaine » organisée par la Communauté urbaine de Douala. D’autre part, le 20 mai dernier, la diva a donné une dernière leçon de chant aux jeunes lors de la finale du concours des orchestres scolaires à Bepanda (ouest de Douala), rapporte 237 online.com.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2TPa-dpCMfw#t=0s

   http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2TPa-dpCMfw

Publié dans ACTUALITE, actualité africaine, homage, Musique | Pas de Commentaire »

Posté par Adolphe Habimana le 22 mai 2011

Homage à Christophe Matata http://youtu.be/_C2LWnLkQ1E

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans homage, Musique | Pas de Commentaire »

 

L'univers de la Supply Chain |
NEW AYITI |
Blog rémi gaillard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le résumé des meilleurs con...
| Code Promo
| Le blog des bonnes questions